Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Univers au féminin

mode, shopping, tendances

conseils de démaquillage

Publié le 26 Octobre 2016 par Lisa Thauvin

Geste de base d’une peau saine, un nettoyage rigoureux s’impose, qu’on use ou non de fards. Retour sur un rituel essentiel qu’on aurait tort de négliger.

Faire peau nette ! L’expression est on ne peut plus significative. Agressé de toutes parts par les radicaux libres, la pollution et ses particules volatiles, mais aussi les filtres contenus dans les soins solaires, les pigments des poudres et autres fonds de teint, le visage a besoin, chaque jour, d’un nettoyage approfondi.

A quoi s’expose-t-on si on fait trop souvent l’impasse?

Il fait partie des gestes essentiels pour maintenir une peau éclatante, qui conserve sa jeunesse. Les traces de maquillage, le sébum, les impuretés accumulées à la surface de la peau l’empêchent de respirer et peuvent générer des radicaux libres qui altèrent son équilibre. S’en débarrasser chaque soir, à l’aide de produits efficaces et sûrs, est un geste essentiel, que les femmes doivent adopter dès leur plus jeune âge. Un exemple typique d'utilité de ce geste est quand la jeune femme est en âge de se marier et de donner naissance le même jour , voir :  Elle allaite en robe de mariée pour faire taire les préjugés sur son âge

On parle souvent du «rituel» cher aux Japonaises ou aux Coréennes qui dépensent autant, voire plus en démaquillants qu’en produits de soin.

Les femmes japonaises sont, en effet, les plus expertes. Elles se démaquillent avec un lait, puis avec un produit moussant rincé abondamment. Les Européennes devraient suivre leur exemple et associer systématiquement lait et lotion. Cette dernière permet d’éliminer les traces de lait non retirées par le démaquillant et possède une action astringente et vivifiante. Corps gras et polluants génèrent de l’oxydation et des inflammations. Ils altèrent la fonction barrière de la peau, celle-ci se déshydrate, se sensibilise, devient plus vulnérable.

Est-il préférable de choisir lait et lotion dans la même marque?

Je le pense. Pour prendre l’exemple de Chanel, toutes les formules de Précision sont testées conjointement pour valider leur compatibilité en termes de tolérance et d’efficacité. Toutes bénéficient des bienfaits de l’extrait de tulipier, pour une méthode de «dépollution» inspirée d’une propriété développée par certaines plantes: capter ou éliminer les polluants.

Que penser des eaux démaquillantes? Peut-on vraiment, en un seul geste, purifier l’épiderme?

Si on utilise un fond de teint haute tenue, il est, en effet, préférable de recourir au classique duo précédemment évoqué pour débarrasser parfaitement la peau des pigments du maquillage. Les eaux sont des formules tout indiquées pour des filles aux peaux délicates, qui se maquillent légèrement. Ce sont aussi des soins idéaux pour le voyage.

commentaires

Tendance chapeau melon

Publié le 2 Octobre 2016 par Lisa Thauvin

Tendance chapeau melon

Depuis cet été, le chapeau n’est plus un fantasme.

Qu’on ouvre les yeux, et l’on l’aperçoit de plus en plus dans les rues, portés sans complexe et dénudés de leur connotation de too much.

Les créateurs ont bien flairé la tendance, et cet automne, nous aurons un choix immense de chapeaux pour donner un peu de style à nos tenues : le tricorne à la Marc Jacobs, le bonnet large à la Galliano, ou bien même, pourquoi pas, le béret léopard de Ralph Lauren !

Attention cependant, à choisir un chapeau malgré tout quand même assez passe-partout, pour ne tomber dans le déguisement…

C’est pourquoi notre choix sera sans conteste le chapeau melon. Il fut le chapeau des notables anglais du 19ème siècle, et l’accessoire fétiche de personnages mythiques, tels que Hercule Poirot, Laurel et Hardy, ou le tueur en série de Orange Mécanique…

Il est à présent décliné à toutes les sauces par le prê-à-porter, et nous permettra de nous donner un petit style dandy désabusé…

On le trouvera chez les Petites, ou Urban Outfitters, ou bien tout simplement à la chapellerie Julias (59 boulevard Barbès à Paris).

commentaires